Un chef de la sécurité civile devient l’homme à abattre

Roumanie – Le président de la République roumaine, Klaus Johannis, s’est recueilli hier devant l’ancienne discothèque „ Colectiv“ où un incendie avait, le 30 octobre 2015, causé la mort de soixante-cinq jeunes Roumains. Cette émouvante commémoration qui rappelle à la population qu’elle est toujours dirigée par des politiciens véreux et corrompus et ce, au nez et à la barbe de la Commission Européenne, a coïncidé avec la publication d’une contre-enquête menée par les procureurs généraux et militaires, les seuls semble-t-il à pouvoir faire le tri dans tous les mensonges, oublis et manquements dont les pouvoirs publics ont le secret.

Ce contenu est accessible aux abonnés !

Merci de vous inscrire via le formulaire ci-dessous

error: Content is protected !!