Les « gilets jaunes » : une preuve de l’obscurantisme français

France/UE – Rébellion, révolte populaire, jacquerie, révolution de rues, l’ampleur du mouvement aidant, on a eu droit une fois encore à des commentaires aussi ridicules qu’incohérents et aucun support de presse n’a joué réellement son rôle en resituant le mouvement « gilets jaunes » dans son contexte européen, alors même que la campagne au Parlement de Strasbourg est déjà sur les rails. Il n’est venu ni à l’idée des conseillers du président ou du 1er ministre, encore moins à celle de responsables de médias,  de référence ou non, de comparer les prix du carburant en France à ceux pratiqués à l’étranger. Dommage car la comparaison n’est pas dénuée d’intérêt, d’autant, n’en déplaise aux agitateurs, qu’elle est favorable à la politique pratiquée par le gouvernement d’Edouard Philippe. En effet, le prix du litre de super (essence), s’inscrit, en France, ni plus ni moins dans la moyenne européenne. Il est plus élevé qu’au Royaume-Uni ( 1,48 euro) mais l’est moins qu’en Suède (1,59 euro), Italie (1,65 euros) ou Allemagne (1,55 euro). Ces tarifs qui émanent du service d’informations du groupe Aral, sont naturellement à prendre avec précaution car ils peuvent se différencier d’une marque ou d’un jour à l’autre. Néanmoins, ils reflètent, à quelques centimes près, le contexte tarifaire de la distribution européenne de carburants.

Lire la suiteLes « gilets jaunes » : une preuve de l’obscurantisme français

Angela Merkel déjà à moitié oubliée

Angela  Merkel déjà à moitié oubliée

Angela Merkel, isolée avant son départ programmé

Allemagne/France/UE – Il n’aura fallu que quelques jours après son renoncement à la future présidence de sa formation, l’Union Démocrate Chrétienne, pour que la Chancelière soit reniée par une partie de ses pairs. C’est début décembre au Maroc à l’occasion de l’accord proposé par l’ONU destiné à régler les problèmes des migrations politique et économique que le sort de la tête de l’exécutif allemand sera fixé. Elle en avait elle-même conscience lorsqu’elle a précisé à Berlin, en présence du président de la République française, que « soit les propositions de l’ONU seront étudiées de manière globale pas à pas, soit elles ne le seront pas ». Dans le premier cas, elle a reconnu que ce sera « long voire trop long », dans le second cas, et même si elle ne l’a pas clairement avoué, ce sera un sommet de plus qui n’aura servi à rien. A moins d’être optimiste à tout crin, c’est la seconde hypothèse qui s’annonce, car le pacte envisagé par les Nations Unies nécessite premièrement une responsabilité et une solidarité des pays industriels que ces derniers ne sont pas disposés à prendre,  deuxièmement il s’assimile au système des quotas que la Chancelière a voulu imposer à des territoires qui les ont catégoriquement refusés. Et il est évident que la Chancelière apparaît désormais comme celle qui a perdu son pari.

Lire la suiteAngela Merkel déjà à moitié oubliée

« Une Europe non viable car stratégiquement nue »

Russie/Allemagne/UE – Le représentant le plus écouté de l’élite russe, Sergej Karaganow, a accordé une interview au quotidien allemand Die Welt, dans laquelle il porte un jugement pour le moins pessimiste sur l’avenir de l’Europe. Le doyen de la « Higher School of Economics » (HSE) avait 37 ans en 1989 lorsque le Mur de Berlin s’est écroulé , est l’un des seuls à avoir pu conseiller les présidents de la Fédération de Russie et les accompagner dans la passage de la planification à la libéralisation de l’économie du centre et de l’est de l’Europe. Karaganow est par ailleurs un des initiateurs du club Waldai, un laboratoire d’idée co-organisateur en 2004 d’une conférence annuelle qui se tient chaque automne depuis 2014 à Sotschi ; manifestation considérée désormais comme le pendant oriental du sommet de Davos. Sergej Karanagow a eu l’écoute de Boris Jelzin et Vladimir Poutine ne prend aucune décision stratégique sans l’avoir consulté. A la fois confident et maître d’œuvre d’un chef d’Etat énigmatique qui joue un rôle géopolitique de premier plan sur la scène internationale, ses rares prises de position font toujours l’objet en Allemagne d’une attention particulière. Dans le monde clos du Kremlin, Sergej Karanagow compte en effet parmi les Russes les plus européens et les plus visionnaires.

Lire la suite« Une Europe non viable car stratégiquement nue »

L’ex-Tchécoslovaquie toujours dans l’ombre du communisme

de g.à d.: Andrej Babis, Emmanuel Macron et Peter Pellegrini

République Tchèque/France/UE – Le 3 juin 2018, Emmanuel Macron tint à  Elysée une conférence de presse commune avec le 1er Ministre Tchèque Andrej Babis et son homologue slovaque  Peter Pellegrini. Comme il est d’usage dans ce genre de rencontre  les trois hommes d’Etat se congratulèrent, les invités remercièrent leur hôte pour son accueil et son attachement aux amitiés qui ne sont plus franco-tchécoslovaques mais franco-tchèques et franco-slovaques. Dans leur allocution, les deux dirigeants d’Europe Centrale évoquèrent naturellement  leur présence dans l’Union Européenne mais insistèrent encore davantage sur leur appartenance au groupe Vizegrad, une manière habile d’associer indirectement la Pologne et la Hongrie à l’événement, deux pays qui ne sont pas interdits de séjour sous les ors de la République française  mais presque. Avec le recul et grâce au visionnage de cette conférence de presse, toujours en ligne sur le site www.elysée.fr , on comprend mieux les problèmes auxquels est confrontée l’Europe, dont le plus récurrent est sans conteste celui dont on parle le moins, en l’occurrence la corruption.

Lire la suiteL’ex-Tchécoslovaquie toujours dans l’ombre du communisme

Le gouvernement roumain ressuscite Ceaucescu

F.Timmermans, 1er vice-président de la Commission Européenne

Roumanie/UE – Alors que toutes les critiques à l’adresse des populistes se concentrent sur la Pologne et la Hongrie, on oublie que c’est en Roumanie que les entorses à la constitution européenne sont les plus fréquentes et les plus provocantes. Aucun autre gouvernement d’un pays de l’Union Européenne ne fait preuve d’autant de mépris à l’égard des rappels à l’ordre dont il est l’objet, à tel point qu’on est en droit de se demander si la fonction de vice-président de la Commission Européenne a encore un sens. Pour la n-ième fois, le premier d’entre eux, Frans Timmermanns, a soumis  un x-ième rapport au Parlement Européen, dans lequel il est clairement établi que la ministre-présidente de la République des Carpates, Viorica Dancila, n’est qu’une femme de paille au service d’une bande de « fripouilles » pour reprendre l’expression de Ludovic Orban, secrétaire général du parti libéral d’opposition PNL (ndlr : aucun lien parenté avec le ministre-président de Hongrie, Viktor Orban).

Lire la suiteLe gouvernement roumain ressuscite Ceaucescu

Friedrich Merz, un revenant futur Chancelier ? Et pourquoi pas !

Allemagne/France/Italie/UE – Il n’aura fallu que deux jours pour que le tapage médiatique consécutif au renoncement d’Angela Merkel à sa propre succession à la présidence de l’Union Chrétienne Démocrate (CDU), fonde comme neige au soleil. Le responsable de cette ingratitude s’appelle Friedrich Merz,  un homme qui réapparaît sur la scène politique après s’en être éloigné pendant près d’une décennie. Sa réapparition, providentielle pour les uns, dangereuse pour les autres, n’aurait pas suscité autant de commentaires, si Friedrich Merz ne s’appelait pas Merz Friedrich. Il fait partie de ces rares hommes qui sont rappelés à la rescousse lorsqu’un pays va mal et il apparaît déjà comme l’alternative la plus crédible au sauvetage de la République Fédérale d’Allemagne. La RFA de ce début du 21ième siècle, n’a certes rien à voir avec la France des années 50, si ce n’est la situation de la principale et historique formation d’opposition qu’est le Parti Social Démocrate (SPD) qui, à l’instar de PS français, a presque autant de courants que d’adhérents. 

Lire la suiteFriedrich Merz, un revenant futur Chancelier ? Et pourquoi pas !

Google renonce à son campus berlinois

Rowan Barnett, lors de la conférence Heurika

Allemagne – Les grandes ambitions de Google dans la capitale allemande n’auront été que de courte durée car le géant américain vient d’annoncer qu’il renonçait à la création de son campus. Ce dernier devait être implanté dans une ancienne fabrique de transformateurs électriques que Google envisageait de réhabiliter afin d’y aménager un centre de développement des nouvelles technologies et donner ainsi leur chance à des startups…

Lire la suiteGoogle renonce à son campus berlinois

Provocations à répétition du gouvernement roumain

Roumanie/UE – Depuis leur accession au pouvoir les ministres roumains et leur présidente, Viorica Dancila, ne cesse de multiplier les provocations à l’égard des institutions européennes, mais aussi depuis peu des minorités composant la société civile. La première concernée a été la communauté d’origine allemande et plus particulièrement de Souabie qui jour un rôle de premier plan dans les secteurs économique et culturel. Le forum germano-roumain qui multiplie les manifestations destinées à renforcer les liens entre les deux pays, à l’échelon des entreprises mais aussi des universités et des institutions culturelles, a été récemment assimilé à une organisation proche de la Stasi voire de la Gestapo.

Lire la suiteProvocations à répétition du gouvernement roumain

L’Allemagne germanise l’Europe énergétique

Allemagne/Pologne/USA – Les relations de l’Allemagne avec les Etats-Unis dans le domaine énergétique prennent un virage à 180° qui risque d’avoir des conséquences à l’échelon européen. Ce changement de stratégie de la Chancelière Angela Merkel, concerne la guerre des pipe-lines, destinés à garantir l’approvisionnement en gaz de l’Allemagne et d’une partie de l’Europe Centrale. Pour que les populations de ces territoires puissent se chauffer et s’éclairer et que leurs entreprises tournent à plein régime les besoins en gaz liquide sont considérables et, de ce fait, un enjeu politique de premier plan.

Lire la suiteL’Allemagne germanise l’Europe énergétique

La femme d’un cinéaste sauve l’honneur tchèque

République Tchèque – S’il avait pu s’échapper des griffes du régime soviétique, le réalisateur tchèque, Evald Schorm, né en 1931 et décédé en 1988, soit vingt ans après l’assaut de la Russie sur la Tchécoslovaquie , aurait probablement pu mener une carrière à la Milos Forman, voire peut-être plus symbolique que celle du metteur en … Lire la suiteLa femme d’un cinéaste sauve l’honneur tchèque

Mobilité électrique : le PDG de VW lance un pavé dans la marre

Mobilité électrique : le PDG de VW lance un pavé dans la marre Allemagne/UE – Alors que l’Union Européenne tente d’imposer une règlementation homogène, destinée à réduire les émissions de CO2 dans l’atmosphère, le président directeur général de Volkswagen sort des sentiers battus et dénonce le pari du tout électrique. A l’occasion d’une manifestation de promotion … Lire la suiteMobilité électrique : le PDG de VW lance un pavé dans la marre

Elections bavaroises : une nouvelle claque infligée à la social-démocratie

Allemagne – Contrairement à ce que proclame la presse française, ce n’est pas la Chancelière Angela Merkel qui se trouve fragiliser à l’issue du scrutin très attendu qui a eu lieu hier en Bavière. Naturellement, son parti, la CDU, intégré à son allié historique, la CSU, a subi un recul de 10 points à 37,2% par rapport à 2013, année au cours de laquelle l’Union Sociale Chrétienne s’était arrogée 47,7% des voix. On peut s’interroger, la République en Marche réaliserait-elle un tel score si des élections avaient lieu aujourd’hui en France ? Il est permis d’en douter…

Lire la suiteElections bavaroises : une nouvelle claque infligée à la social-démocratie

Prague se prépare à une première wagnérienne

République Tchèque/Autriche/Allemagne – Il fallait qu’ils se rencontrent, ils se sont rencontrés, il fallait qu’ils travaillent ensemble, ils ont travaillé ensemble, il fallait qu’ils créent ensemble, ils ont crée ensemble et comme ils sont tous les deux des artistes et créateurs hors pairs, la 1ère mondiale de « Fascination Wagner » qui va dérouler le 25 octobre prochain a toutes les chances de s’imposer comme un événement majeur dans l’histoire de la musique, de l’opéra, du cinéma et de la mise en scène lyrique et théâtrale.

Lire la suitePrague se prépare à une première wagnérienne

Référendum homophobe : une « gifle » à la roumaine !

Roumanie – Depuis plusieurs mois, la société roumaine a été divisée sur un sujet qui demeure tabou en l’occurrence la vie en commun de deux personnes de même sexe. L’église orthodoxe qui demeure un puissant lobby dans la République des Carpates, avait suggéré au gouvernement, qu’il inscrivît l’interdiction du mariage homosexuel  dans la Constitution. Face … Lire la suiteRéférendum homophobe : une « gifle » à la roumaine !

Le Parlement Européen face au difficile cas roumain

Après la Hongrie et la Pologne, Juncker doit composer désormais avec la Roumanie

Roumanie/Hongrie/Union Européenne – Après avoir contraint le ministre-président de Hongrie, Viktor Orban, de venir s’expliquer sur sa politique migratoire et sa conception de la liberté de la presse et de l’indépendance de la justice, le Parlement Européen en a fait de même, hier, avec la cheffe du gouvernement roumain, Viorica Dancila, qui a été placée à ce poste pour se substituer  à Liviu Dragnea, secrétaire général du Parti Social-Démocrate, interdit de gestion car soupçonné de corruption, de conflits d’intérêts, d’abus de confiance, d’abus de pouvoir, de détournements de fonds, bref de tous ces « petits » délits qui sont, hélas, monnaie courante dans la République des Carpates. Est-ce parce qu’elle est une femme, toujours est-il que la pasionaria de l’Assemblée Européenne, Judith Sargentini, qui fait de la chute d’Orban son objectif de carrière, est restée étrangement silencieuse lorsqu’il s’est agi de dénoncer ouvertement et publiquement les méthodes pour le moins douteuses en vigueur à Bucarest.

Lire la suiteLe Parlement Européen face au difficile cas roumain

error: Content is protected !!