Revenu universel : la Finlande franchit le premier pas

François Bourguignon, économiste et professeur à la Paris School of Economics

Finlande/UE/Suisse – Les hommes politiques finlandais se distinguent de bon nombre de leurs homologues européens, dans le sens où ils leur arrivent de tenir leur promesse. Ils s’étaient engagés l’an dernier à mettre en place un revenu universel  (RU), ils ont franchi le pas et vont tester cette initiative auprès de 2.000 personnes tirées au sort. A l’heure où on débat de la mondialisation et des inégalités qu’elle engendre déjà,  l’expérience scandinave a toutes le chances d’être observée avec attention par tous ceux qui considèrent les prestations sociales comme injustes et dégradantes. L’objectif premier de la coalition au pouvoir, laquelle regroupe le parti du centre, le parti conservateur NCP et le parti dit populiste Finn’s Party (Vrais Finlandais), est de pouvoir réaliser ainsi un véritable audit de la société permettant d’apporter une réponse à une question de fond, à savoir «  Ne serait-il pas préférable d’assurer un revenu universel plutôt que de cumuler des aides sociales qui ne sortent pas les allocataires de leur précarité ? » Cette interrogation est depuis plusieurs mois d’actualité dans de nombreux pays, notamment,  chez les Suisses qui ont été récemment consultés.

Ce contenu est accessible aux abonnés !

Merci de vous inscrire via le formulaire ci-dessous

 

error: Content is protected !!