Bras de fer au sommet de l’Etat roumain

Roumanie – Il ne se passe de jour sans que des conflits n’aient lieu entre le gouvernement et la Présidence de la République roumaine. Les tensions ont débuté avec l’éviction de Laura Kövesi de la direction générale de la DNA, l’organisme de lutte contre la corruption. Parce qu’elle avait eu l’impudence d’aller fouiller dans le passé trouble de ministres, pratiquement tout l’appareil d’Etat s’est ligué contre elle. Etant donné que le président de la République, Klaus Johannis, avait tout mis en œuvre pour la protéger, il est très vite devenu l’homme à abattre.

Ce contenu est accessible aux abonnés !

Merci de vous inscrire via le formulaire ci-dessous

error: Content is protected !!