Les Suisses disent « non » à la réforme fiscale

Suisse/UE – La votation qui a eu lieu hier en Suisse n’a pas eu le même impact médiatique que le Brexit ou l’élection de Donald Trump. Normal en somme, car pourquoi la grande presse française, perdrait-elle du temps avec un petit pays d’à peine neuf millions d’habitants, qui parle quatre langues,  qui élit sont président fédéral tous les ans et qui a le toupet de solliciter l’avis du peuple, chaque fois que l’avenir de la confédération est en jeu ? Cette même presse ne se sent obligée de parler de la Suisse

Ce contenu est accessible aux abonnés !

Merci de vous inscrire via le formulaire ci-dessous

error: Content is protected !!