Skoda : un diamant au cœur d’une industrie qui s’interroge

République Tchèque – A une époque où les constructeurs automobiles sont contraints de s’interroger  sur l’avenir de la mobilité et les choix des consommateurs en matière d’énergie, la filiale tchèque du groupe allemand Volkswagen fait figure d’exception. Vingt sept ans après sa privatisation, Skoda est en effet en mesure d’afficher des résultats parmi les meilleurs dans un secteur fluctuant. Selon le bilan détaillé que le groupe vient de publier, la vente de 1,25 million de véhicules lui a permis de connaître une croissance de 6,6% à l’échelon mondial et de 5,4% en Allemagne où la marque est pourtant en concurrence frontale avec celles de sa maison-mère. Mais cet élogieux bilan est le résultat de plus d’un siècle de courage, de ténacité, de travail acharné mais aussi de soumission à des régimes que les peuples tchèque et slovaque n’ont jamais désirés. C’est pourquoi Skoda est à la fois unique et exemplaire dans l’histoire de l’industrie automobile et de l’Histoire du pays.

Ce contenu est accessible aux abonnés !

Merci de vous inscrire via le formulaire ci-dessous

 

 

 

error: Content is protected !!