Roumanie : un double meurtre devient une affaire d’Etat

Roumanie – Le minuscule village de Dobrosloveni, situé dans le sud-ouest de la Roumanie et à proximité de la frontière bulgare, se serait bien passé d’une sordide affaire qui est devenue en l’espace d’à peine une semaine un scandale d’Etat. Pour aller dans la ville voisine de Caracal, 30.000 habitants, les adolescents du bourg, dont les parents n’ont pas les moyens de s’acheter une voiture, sont très souvent contraints de faire du stop car aucun transport collectif n’assure la liaison en dehors des périodes scolaires. Cette région, connue sous le nom de « Petite Wallachei » n’est pas une exception dans la République des Carpates alors que celle-ci est, tout de même, depuis plus d’une décennie, membre de l’Union Européenne. Lorsque la jeune Alexandra Macesanu, âgée de 16 ans, est montée, le 27 juillet dernier, dans le véhicule d’un de ces chauffeurs de taxi occasionnels qui profitent des lacunes de l’Etat pour arrondir leur fin de mois, elle ne s’imaginait pas qu’elle pût être transporté ailleurs que sur son lieu de résidence.

Ce contenu est accessible aux abonnés !

Merci de vous inscrire via le formulaire ci-dessous

error: Content is protected !!