Les Polonais face à l’après Brexit

Theresa May

Pologne/Royaume-Uni –  Si la capitale des Massachusetts aux Etats-Unis porte le nom de Boston, elle le doit à une ville éponyme de la côte Est de l’Angleterre, d’où est partie, il y a plus de quatre cents ans, une forte communauté de britanniques. Tous étaient partis à la conquête du Nouveau Monde, espérant y trouver travail et sécurité. C’est dans cet esprit que migrent de plus en plus d’habitants d’Europe Centrale en direction de l’Angleterre. Si tous se sont réjouis de la chute du régime soviétique, ils ont été encore plus nombreux à s’enthousiasmer lorsque leurs pays ont intégré la Communauté Européenne car cette adhésion leur permettait d’assouvir un rêve qu’ils n’avaient jamais pu réaliser, celui de voyager et de pouvoir travailler à l’extérieur. Parmi les quelque 2,1 millions de citoyens européens travaillant en Angleterre, 36%, soit 750.000, sont originaires de Pologne.

Ce contenu est accessible aux abonnés !

Merci de vous inscrire via le formulaire ci-dessous

 

error: Content is protected !!