L’Allemagne face aux « gilets jaunes » : de l’empathie à l’appréhension

Allemagne/France/UE – Il n’y a rien de plus fédérateur que la pression fiscale pour que les peuples se solidarisent. Qu’on soit de gauche, de droite ou du centre, qu’on habite en Europe, en Afrique, en Asie ou dans les Amérique, chaque citoyen rechigne à payer ses impôts et considère les lois fiscales comme des instruments au service des injustices sociales. De partout sur la planète, il existe deux impôts le direct et l’indirect. Le premier a le mérite de la franchise car il est fondé sur les revenus du contribuables, ce qui ne signifie pas pour autant qu’il est juste car il génère des niches fiscales et des astuces de placements d’argent qui permettent aux plus riches, grâce à la complicité du législateur,  d’échapper  sinon intégralement du moins partiellement à l’impôt.

Ce contenu est accessible aux abonnés !

Merci de vous inscrire via le formulaire ci-dessous

                                                               

 

error: Content is protected !!