Après les voitures électriques, les autoroutes solaires

Tronçon d’autoroute solaire en Chine

Allemagne/Chine – Depuis quelques années, pour que les élus locaux soient dans le vent,  il est de bon ton qu’ils présentent leurs villes comme des « smart-cities », un anglicisme qui leur permet d’apparaître comme des personnes responsables soucieuses de l’environnement et du bien-être de leurs administrés. Mais comme ces édiles ont la plupart du temps le génie de prendre le train en marche et de réclamer à l’Etat central des aides pour des projets dont chacun sait qu’à peine inaugurés en présence du Préfet, ils seront démodés, ils ne se rendent pas compte qu’il existe des moyens plus audacieux pour embellir et mieux socialiser leurs villes. La meilleure solution pour y parvenir est de  s’atteler à la source c’est-à-dire à leur accès, en l’occurrence les voies de communication.

Ce contenu est accessible aux abonnés !

Merci de vous inscrire via le formulaire ci-dessous

 

 

 

 

 

error: Content is protected !!